Le Détour favorise un mode de prise de décision par consentement. C’est à dire?

  • Une proposition est présentée.
  • On discute pour obtenir les éclaircissements nécessaires.
  • Chacun a le droit d’opposer une « objection légitime ».
  • Une objection légitime, c’est ce qu’une personne considère être une limite pour elle-même et surtout pour la mise en œuvre du projet.
  • On propose des aménagements de la proposition qui permettent d’écarter les objections légitimes. Les personnes ayant des objections doivent contribuer à la recherche d’amendement à la proposition.
  • La décision est acceptée lorsque plus personne n’a d’objection légitime.

L’idée n’est pas que tout le monde soit d’accord, mais que plus personne ne soit vraiment opposé. On cherche une zone de tolérance qui est acceptable pour tout le monde. C’est un processus de prise de décision inclusif, tandis que le vote exclut de fait tous les perdants.
Le vote n’est utilisé qu’en dernier recours, lorsqu’il est impossible d’accorder deux visions. Dans ce cas, une personne = une voix.